ALL MOUNTAIN FOREZ BAND

Collectif de passionnés de VTT de la région de Saint Etienne


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 7 sur 7]

151 Re: [SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT le Dim 26 Juin - 13:39

Le cul au sang ...arrêt dans Mon lavoir préféré de la Loire , a Burdine ...et mis a par la fatigue j étais encore un peu vaillant ...domage ...
Lieu que l an dernier quand même ....
Si non. C'est tous des Guerriers ...bravo a tous

Voir le profil de l'utilisateur

152 Re: [SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT le Lun 27 Juin - 8:39

Mon CR pour ceux qui n'ont pas Facebook.

Une édition dont je me rappellerai.
Plusieurs choses nouvelles pour moi : la distance et la durée estimée (jamais fais plus de 130kms et 10h de selle ). L'autonomie complète sur une telle distance Mais surtout une nuit complète à pédaler. Pour préparer tout cela, j'acquiers sur Amazon 2 sacoches de cadre + une lampe chinoise. Dans le speed du quotidien, je ne pose qu'au dernier moment la question de l’autonomie de la bete 6-7h en mode éco soit autant que la durée de la nuit ..... pour un peu plus de sécurité, je mets 2 frontale dans le packtage au cas ou. Idea

Niveau packtage d'ailleurs : je pars avec 2 gros sandwichs, un tupp de riz, 15 barres sport et 6 recharges de poudre. Niveau fringue, je démarre en court et ajoute dans le sac, 2 sous-peau, un tee-shirt mange longue, une veste étanche et un cuissard de rechange. Pour faire de la place dans le sac, les chambres a air sont scotché au cadre, les outils sont dans une sacoche sur le top-tube et les fringues reparties entre la sacoche de selle et la sacoche de cintre.
Samedi 15h. Me voila fin prêt à en découdre avec le Tour du Pilat Marathon sans assistance, sans ma maman. La joyeuse troupe de 8 s'élance de la Palle. Petite photo pour immortaliser le depart et deja la 1ere descente puis la remontée vers Planfoy. Nous nous retrouvons deja tout seul avec Guillaume, rapidement rejoints par les Yan et Pacal avec leur Fat Salamandre monté tout rigide et single ou dingle. Ce groupe de 4 ainsi ne se quittera quasiment pas jusqu'au lendemain 9h : et oui, je vous le dévoile déjà, mais nous rallierons tout les 4 l'arrivée en 17h de selle environ.

Nous attaquons la longue remontée jusqu'a la Jasserie. Guillaume guide la troupe efficacement a travers le Pilat. Je profite des paysages et me fixe immédiatement un ligne de conduite : écoute ton corps, soit attentif aux moindres signes de envoyés par tes jambes, hydrate-toi, et nourris-toi. C'est ainsi que toutes les 45 minutes, je manges une barre, j'alterne au niveau de la boisson entre le sucré dans le camelbak et l'eau pure du porte bidon. Et surtout, je roule toujours à mon rythme, n'essaye jamais de suivre qd je sens que je passe hors de ma zone de confort. J'adopte un peu la meme stratégie en descente, ou tout en faisant plaisir, je roule à l'économie sans jamais attaquer, en m'asseyant des que possible et en m'étirant les quadri des que je le peux. Cette stratégie s'est avérer la bonne pour moi car j'ai passé les 150kms sans jamais trop souffrir, sans coup de mou et en montant quasi tout la pédale.

Mais revenons au parcours, concocté de main de mettre par ZeBoss, apres l'oeillon, le collet de doizieux, pavezin, le mont Monnet, nous arrivons sur la Via Rhona pour 15km de pedalage buccolique. Nous semons également nos 2 Fatmen dont les transmissions ne sont pas trop adapté a ce genre de profil roulant. Nous quittons la Via Rhona à St Pierre de Boeuf, la nuit commence a tombé, j'allume ma bikeball (merci jeanguy, elle est top), mets en place l'éclairage (chinoise sur le cintre et frontale sur le casque) et direction mon 1er défi : offrir un café à Guillaume chez qui le manque commence a se faire sentir. Un resto à Malleval me permettra de faire remonter son taux de cafeine et la pause permettra à Yan et Pascal de nous rejoindre. Commence ensuite la vraie inconnu pour moi : le roulage dehors toute une nuit. Doutant de l'autonomie de ma chinoise (et me félicitant chaque instant de ne pas avoir acheter une batterie de+), je roule en mode eco toute la nuit. J'essaye de profiter de chaque lux des puissants éclairage Hope de Guillaume et Pascal. Qd c'est plat, ca va a peu pret, qd ca descend c'est plus compliquer. Et des que je prends 3 metres d'écart, je ne vois plus grand chose, donc je ralentis, donc je prends 6 metres d'ecart, donc je vois encore moins bien (je pense que vous avez compris le principe).

Passage ensuite par Bessey - 200 habitants - ou je profite d'un automate à pain pour prendre une baguette, car malgré mon packtage, j'ai peur de manquer de nourriture. Le vrai tour du Pilat commence apres Bessey. L'altitude augmente un peu plus à chaque tour de roue et certain raidillon bien pentu maintiennent la température corporelle à un bon niveau. Mais surtout, les portions montantes sont dorénavant bien plus longue : fini les coup de cul de 5 minutes ou l'on prends 100 de D+, place aux ascensions qui dure entre 30min et 1h et qui font mini 300 de D+
Nous ferons ensuite notre pause cassecroute à la frontale dans le parc de St Julien Molin Molette. J'en profite pour me changer entièrement et attaquer la 2ème partie de la nuit pleine bourre car le gros morceau se profile devant nous : Bourg-argental, Burdigne, le Tracol par le suc des 3 chiens. L'ascension est longue, les pourcentage ne sont jamais dementiel mais les 100kms deja parcouru rendent les choses un peu plus compliqué. Comme je l'ai dit pour commencer, je monte encore une fois à mon ryhtme, j'atlerne les phases de recup dans les roues de mes compagnons avec des phases ou j'ai besoin de rouler à mon rythme. Les sensations sont assez bonnes, je me surprends meme a passer qq portions bien pentu sur le velo, juste pour me prouver que cette facon de pédaler est vraiment la bonne pour moi.

Le Tracol fini enfin par arriver. Le soleil commence également à emerger à l'horizon. Ca tombe bien, ma chinoise commencait à donner qqsignes de faiblesse. Mais pour les 20€ qu'elle m'aura couter, elle aura fait le job. J'imaginais la suite roulante et facile jusqu'a la Palle, mais je vais vite dechanter : Le Pilat n'est jamais facile, et meme sur les plateau chaque km se mérite. Yan à retouver le Mojo et il place des accélérations sur chaque petit coup de cul. Il ne fera pas changer ma stratégie, meme dans les 20 derniers kms : je ne mettrai pas un coup de pedale qui me ferai passer dans le rouge, je resterai caler a mon rythme, le cul sur la selle. Dernière pause à St Romain les Atheux pour decouvrir le plus mauvais café du Pilat en avant pour la dernière ligne droite : juste en face de nous, la maison de Guillaume. Mais problème, le barrage de cotatay nous separe de notre but du moment. Pas d'autre choix que de degringoler jusqu' barrage pour remonter les 300 derniers metre de D+ de notre aventure. Il est d'ailleurs temps qu'elle se termine : j'ai manger ma derniere barre a Jonzieux et mon ventre m'indique qu'il ne continuera pas 5kms de plus ..... ouf arrivé avant la fringale. J'ai gérer le quantité de bouffe aux millimètres  Wink

Bilan de la sortie : rouler la nuit c'est top. Rouler longtemps, ca me plait de plus en plus. Les Fatmens c'est pas des rigolo en descente ( ni en montée d'ailleurs), Le pilat c'est magnifique le jour et la nuit. La creme anti irritations à ses limites. Les cachuetes dans le sac a dos ca va devenir la norme pour toute mes sorties
Merci Guillaume de m'avoir permit de vivre ça. Je vais garder en mémoire plein d'images et de moments de ce petit périple cheers cheers

Voir le profil de l'utilisateur

153 Re: [SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT le Lun 27 Juin - 10:05

g'ringo

avatar
Admin
Samedi 7heures. Levé du corps et de l'esprit. Hier soir, j'ai échappé au traquenard tendu par un trio de Polonais très sympathiques venus loger dans notre studio d'hôtes pour le match de foot.
Après 2 Vodka en terrasse, l'orage nous a séparé. Ouf.
Petit déj normal, je me suis tellement rempli de glucides cette semaine...
Préparation du sac. Avec l'expérience de mes périples successifs, je me prends de moins en moins la tête avec le matériel. Je sais précisément ce qu'il me faut, et sais que de toute façon, on s'adaptera en route.
Quelques éléments indispensables : lingettes pour désinfecter le contact avec la selle, pommade et un cuissard de rechange.
Pour la bouffe, j'ai toujours l'impression de ne pas en avoir suffisamment, mais cela fait 39 ans que j'ai faim de manière ininterrompue, je commence à maîtriser. Wink
Seule ombre au tableau des préparatifs, pas de tige de selle télescopique. Il me manque une pièce pour réparer celle de mon Tomac (le vélo de mon rêve d'enfance Smile ) et je n'ai pas pris le temps de contacter le fournisseur...C'est une grosse erreur, mais je vais devoir m'adapter, et ce concept me plaît (l'adaptation c'est ce qui sauve les espèces non?).

10h30 environ, une voiture arrive. C'est Jeff qui est un poil en avance. On papote et il finit de préparer son chargement sur sa Salamandre.
Les autres arrivent petit à petit. L'observation des comportements et regards de chacun m'emplit de plaisir. La cool-attitude de ceux qui ont l'expérience et le niveau physique ; le doute dans le regard, soit du saut dans l'inconnu, soit du niveau physique....soit des deux !!!
Le concept volontairement « non organisé » de « l'épreuve » a le mérite d'attirer un état d'esprit que j'aime. La gratuité et l'autonomie imposée font qu'il n'y a pas grand monde, mais les individus présents le sont grâce à leur curiosité, c'est beau.
15h00, remplissage collectif des gourdes à l'eau de source de La Palle, et c'est parti.
Première montée, mince, on a zappé la photo de groupe. On se regroupe en haut, photo.
2 groupes se forment : Raphaël, Yann, Pascal et moi-même, puis Jean-François, Jean-Philippe, Jean-Guy et (Jean)-Frédérique.

Comme à chaque réalisation de projet, l'esprit est déjà au suivant. Dès le début, je cogite à un autre tour, plus long et sortant des frontières du Pilat. Je hais de plus en plus le concept de frontières, il faudra aller voir plus loin !!!
Notre groupe est assez drôle à observer par sa diversité de physiques et de matériel. Le fait de boucler le Tour ne fait aucun doute pour tous les 4.
Ce qui est passionnant, c'est de voir comment chacun gère le truc. Les hauts et bas de chacun. Les moments de lassitudes, d'énervements, d'euphories, de silences, de paroles. La place que chacun tient dans cette famille éphémère. Ces futiles instants sportifs sont une belle métaphore de la vie en collectivité.

Physiquement, ce n'est pas la grande forme. Les jambes tournent, mais le cœur s'emballe vite et la respiration est plus rapide que dans les bons jours. Il faut dire que mes longues virées et le vélotaf me rendent très diesel. Mes compères sont plus rapides que moi. En descente je lutte avec la tige de selle, en montée je gère le cardio...Je vais essayer de ne pas trop faire office du boulet, mais cela sera un peu le cas. Merci les gars de votre patience. Désolé que le café offert à St Romain les Atheux en contrepartie fut aussi mauvais...

Nous avons bénéficié d'une très belle fenêtre météo. Même si j'ai eu trop chaud et transpiré de manière très inhabituelle, à 24 heures près, cela aurait été très compliqué.

Sur un mode « gestion ON », le tour m'a parut assez constant. Dans ces cas-là, l'esprit lisse les difficultés, et je ne perçois pas trop le profil d'altitude.

Mes collègues imaginent que le Tracol signe presque la fin du Tour, mais je sais que le final sera costaud (faut bien leur laisser un peu de surprises!!!).

On arrive à La Palle à 9h sous le soleil.
Jeff nous y attend après avoir bénéficié du rapatriement de Francis (un grand merci à lui).
Sandrine est levée depuis un moment et joue les photographes avant de partir récupérer Jean-Guy, qui ne peut plus se passer du lavoir de Burdignes.
L'insistance de Sandrine à jouer l'ange gardien pour Jean-Guy me pose question tout de même...

Fred et Jean-Philippe devraient arriver en début d'après-midi.

Avant de partir, Yann propose de nous faire découvrir son Tour de 200km sur ses terres Lozéro-ardéchoises. Faudra pas rater ça les gars.

SMS : Fred et JP ont décidé de ne pas couper et de finir la boucle totalement. Je les attends donc un peu avant 16H.
Ils sont accueillis par le chien à 15h30 !!!! Finishers les gars, Bravo !!!

Merci et bravo à chaque participant d'être venu se fabriquer un souvenir ici.
Merci à Sandrine pour sa participation.
Merci à la tectonique des plaques d'avoir construit ce bout de Terre aux effets magiques.
Et bravo à la Pologne d'être en quart de final !!!


_________________
Bon à rien, prêt à tout.
Voir le profil de l'utilisateur

154 Re: [SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT le Lun 27 Juin - 11:38

bon le samedi j ai dormis un peu plus cheers mais bon ravito de la maison + quelque petites choses a faire .....
du coup je fini de me preparer a 14h00 affraid oups je vais etre en retard ....et j avais oublier de faire la sacoche de guidon .....vite montage a l arrache
je retrouve la troupe , je met mes grolles et un maillot et c est partit .....
je me cale sur un rythme tranquillou (pas super reposé , mais j ai l envie bounce ) donc ca roule ....on forme notre petit groupe et c est partit ... ca sent le brulé devant ca turbine ...on ce contact de temps en temps ... l avance fond sur nous Razz ils sont tres fort devant

mais on profite de tous ce qui ce passe c est trop bien ....et mes jambes marche bien ...putaing c est bon ca

on mange un premier repas avant le couché de soleil ....j avais pas fain mais du coup j ai dévoré ma 1 ere gamelle avec un panoramique sur la vallée du rhone de toute beauté ....
on ce marre , c est cool
bon mon bricolage de socoche commence a me gaver , ca tiend pas , hop dans le dos ....
la nuit arrive ....je veux allumer mes "couilles" ...mais elle ne sont plus la Sad un peux degouter ...ce gadget me plaisait bien ...le silicone a du lacher ....
pas grave ca roule
on allume devant et c est partit ...2 spots , 1 pour juste devant la roue , l autre pour plus loin et ma frontale ....super j y voit bien cette annee , c est cool
le vie rhona , le moment de repis du tour , cette annee , je ne le fais pas tete dans le guidon , l an dernier j y ai laissé trop de cartouche .... donc 42/11 et ca tourne tranquillou .... on a de droule de suprise ....un chameau , ou dromadaire ... lol! , les chant du camping ....la hola des marcheurs dans le pilat ...ca donne la banane c est trop bien

bon apres faut remonter ....on fait un 2 e repas ...la c est plus la meme , pas faim , la gerbe , j essais d avaler plein de chose différente pour voir ....ca veux pas ...je j allonge un peu , ca me fout le bourdon , je suis fatigué ...
je continue de me laver le cul régulièrement , aller on continu ... ca tourne toujours c est le principal ...
jeff a un coup de mou , j essais de le motiver ....il est pas bien , mais il s accroche c est bien ....jusque a la molette ou stop on appel mon cousin ...
dans ma tete ca me titille c est si facille ...un billet pour la maison ....les jambes sont la c est bon la gerbe va passer ...la fatigue c est pas grave ....
je repart
la ou je doute , c est dans les descente , je ne tiend plus le velo , ca part droit droit , je freine a l arrache , je controle plus grand chose et me ballader ...la lucidité n est plus au rendez vous ....
les jambes sont toujours la ...
une pause avent la longue montée de burdine ...faut manger ... beurk j ai pas faim .... on tente un café ...ca passe avec une barre ...et donne un peu le sourire
et sa soulage mon sac ...
la monté , trop bien ca monte, ca tourne encore ca m épate c est cool ...fred me dit tu te rappel l an dernier comme t etait a la ramasse affraid ...
c est cool ...sauf que le culcul commence serieusement a me bruler ....je nettoie , marche un peu ....mais achaque fois sur la sellle affraid ca ne va pas ...
coup de bambou dans le fin de l assention a burdine ...je connais la fin c est la monté au tracol , et si je n epeux m assoir , tout faire a pied ...ca me dit pas du tout ....
a voila ... le moral chutte a zero ...
je retrouve mon lavoir ....et je me rappel bien ce qu avait fait mes amis l an dernier .... mais la je ne veux pas me faire autan de km a pied ....
les jambes sont encore bonne ....
j abandonne lachement fred et jipé ...qui essais de me remonté le moral ....
je les laisse partir , je suis deg ...petite larme ...et j attend l assistance ... je somnole ...c est fini ...
la troupe 1 ere arrive a ce moment la a la palle affraid je suis épaté
j attend dans mon lavoir tranquillement, l ange gardient sandrine vient me chercher ....et on retrouve guillaume a la palle ... j ai un peu honte qu on soit venu me chercher , je ne la ramène pas ....
j avait une autre ligne au depart dan s ma tete ....mais bon ...je l aurai un jour , je l aurai ....

merci pour tout mon guigui , et a tous pour votre bonne humeur, et ma ma famille , a qui je casse toujours les couille pour "mon velo" lol!
maintenant , c est tartine de mitosyl ....ca fait trop du bien

Voir le profil de l'utilisateur

155 Re: [SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT le Lun 27 Juin - 17:20

Super ces comptes rendus. Ca fait vraiment envie! drunken
En tous cas j'ai bien pensé à vous tout le weekend. cheers

Bravo à tous!

Il manque encore quelques CR Arrow

Voir le profil de l'utilisateur

156 Re: [SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT le Mar 28 Juin - 12:17

Samedi matin j’arrive en avance d’une bonne heure chez Guillaume & Sandrine.
Guillaume notre G.O. m’accueil avec une café, il fait beau, pas trop chaud, le ciel bien que chargé nous donne l’impression de vouloir nous épargner et c’est ce qu’il fera tout au long du périple en nous protégeant notamment du soleil.
Les concurrents / amis arrivent au compte-goutte, nous mangeons ensemble.
Je fini d’attacher ma sacoche arrière sur mon porte bagage, pour moi c’est une première, le saut dans l’inconnu, je suis à la fois excité et inquiet.
Nous serons huit au départ de cette deuxième édition soit deux fois plus que lors de la première, c’est beau …
Photo de groupe au sommet de la première bosse et c’est parti.



Dès les premiers kilomètres je béni les zozos qui m’on conseillés sur les forums de monter un plateau plus petit, le 26 en lieu et place du 32 n’est pas trop petit pour trainer un vélo (sur)chargé.
Les quatre plus costauds du groupe sont déjà loin devant, nos groupe sont plutôt bien répartis, devant ceux qui jouent avec le chrono, derrière ceux qui espèrent finir.
N’ayant fait que de très petites sorties (20-60km) cette année, je suis curieux de voir comment va se dérouler ce périple.



J’ai suivi à la lettre les conseils glanés auprès des potes et sur les forums, le tout assaisonné de mes angoisses perso, je pense ne rien avoir oublié.
Les premiers kilomètres défilent dans un secteur que nous connaissons tous très bien, ça papote ça déconne, tout va bien.
Nous croisons au Bessat des marcheurs en nombre il fréquentent tous le centre de remise en Forme ou je vois mon Osthéo (J’espère que son travail va tenir) … nous avons droit à une Holà !!!
A la Jasserie nous faisons le plein d’eau avant de continuer, le terrain est cassant en monté comme en descente nous laissons beaucoup d’énergie dans ce secteur, plus tard devant l’auberge du Collet de Doizieux nous déclinons une invitation à un concert de Rock …





Le rock nous en mangeons en quantité, la suite est tout aussi cassantes et techniques, nous enchaînons les cols, la dernière descente jusqu’a Condrieu se fait de nuit, c’est technique, très pentu, engagé, tout ce que j’aime. Le sac à l’arrière du vélo et l’impossibilité de baisser la selle provoque quelques levé de roue arrière non souhaité, mais finalement nous arrivons au bord du Rhône sans casse.
La Via Rhôna est délicieuse, calme et reposante malgré le rythme que nous essayons de tenir, nous y croisons un chameau, observateur, silencieux, limite flippant, du David Lynch …



A Saint-Pierre-de-Bœuf la fête (le film) est fini, un mur nous attends, puis un deuxième, puis un troisième, à chaque bosse j’ai l’impression de prendre une claque, une grosse façon Lino Ventura  … Je marche beaucoup, repousse au maximum la remontée en selle, j’ai mal au cul, j’aurais dû à la dernière pose me tartiner de crème.
Nous mangeons à Bessey, changement de cuissard, crème, rien n’y fait j’ai le fondement fondant.
J’ai depuis le départ du mal à manger de vrais gros repas, je picore un peu de tout … Il faut se rendre à l’évidence, j’aurais pu nourrir toute l’équipe avec ce que j’ai emporté.
Jean-Gui prends le temps de s’allonger, je sais que si je l’imite, je ne me relèverais plus …
J’ai du mal sur le vélo, j’ai du mal à côté du vélo, je ne me rappel pas avoir autant transpiré de ma vie.
Il fait lourd, puis froid, puis lourd malgré tout, les kilomètres défilent.
A Saint-Appolinard je n’arrive plus à pousser le vélo, la monté jusqu’à Saint-Julien-Molin-Molette n’en fini plus.
Le rapport 26x34 s’avère beaucoup trop court sur la longueur … Les copains m’attendent gentiment, je les retarde, je fait des poses tout les 100m, le corps dit stop, la tête aussi, j’arrête tout en arrivant à Saint-Julien-Molin-Molette pays béni de la Brasserie du Pilat …
Les costauds continueront l’aventure sans moi, j’ai les boules de les lâcher si tôt, en attendant Francis mon ange gardien je m’efforce pour me consoler à voir le verre à moitié plein, j’ai fait 100 bornes ou presque et je ne suis pas mort :-)
Suivre les aventures des copains Yann et Guillaume sur la géobike m’avait donné envie de pratiquer ce genre de challenge, merci donc à Guillaume d’avoir concocté un si beau parcours sur nos terres, merci à Yann d’avoir donné naissance à Morticia quel plaisir à rouler sur une aussi belle et bonne monture.







L’année prochaine je reviens avec un pignon de 42 dents et beaucoup moins de bagages … C’est sure.
Pour conclure, designer l’affiche d’un événement m’a pris presque autant de temps que de participer à l’événement, mais ça fait moins mal au cul … Shocked

Voir le profil de l'utilisateur

157 Re: [SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT le Mar 28 Juin - 21:20


Jeff, J'imagine que cette aventure t'a beaucoup appris. Chapeau tout de même d'avoir emmené la fameuse Morticia aussi loin.

Jean-gui, j'espère que tu n'es pas déçu, et que tu en as pas trop chié ce lundi. Des tours du Pilat, tu en fais en semaine au taf alors normal que tu en chies le week-end! Arriver jusqu'à la plus charmante commune du département était déjà un exploit et un choix de goût Wink
Et puis ce lavoir, on va finir par le baptiser la Tanière à Jean-Gui Very Happy

Pour ma part, ce fut sympa avec encore des découvertes sur ce massif.
En m' imposant 50g de biscuit par heure et de l eau poudrée, j'ai bien retardé mes problèmes gastriques. Mais au second dîner de 01h30 du mat' à Bessey, mon fameux hoquet est apparu, l estomac s'est crispé.
J'étais facile et confiant, je suis devenu usé et douteux :/
Contrairement à la geobike, le phénomène stoppait et recommençait à chaque collation. Mais les jambes étaient excellentes, ce qui a permis de finir sans douleurs.
Les muscles sont d' inépuisables machines quand on les alimente bien Smile
Parlons cul. De la crème au départ, un bon cuissard et un sac léger, pas de change, ni lavage. Résultat: pas senti mes fesses durant 24,5h. Est-ce grave, docteur? Very Happy

Ma monture s'est fait oublier. Pari risqué: une soudure et de nouvelles chaussures à tester. Mais un Shamann est à l'aise en terres spirituelles... Le choix d'une sacoche au cintre était bon. Cela permettait d'être à l aise dans le pentu, sur les rampes raides et d'avoir le ravito sous les yeux. Il n'y a que dans les poussettes chaotiques que j'ai ressenti une gêne. En optimisant mieux, j aurais pu me passer de sac à dos.

Des images reviennent. Je retiendrai la vue grisante de Burdignes au petit matin, commune spirituelle perdue dans le ciel; les forêts superbes du Tracol, les prairies de l' Oeillon, le Mont Monnet, les guinguettes du Rhône, le chameau nocturne ... et le bruit du fat Smile

Guillaume, merci pour cet instant de la Passion. Le dernier repas autour du prophète du fat était une bonne idée pour profiter pleinement. J'espère que nous saurons reproduire d'autres occasions comme celle-là. Wink

Voir le profil de l'utilisateur

158 Re: [SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT le Mar 28 Juin - 21:28

Sinon, je voulais souligner que les épreuves nocturnes demandent beaucoup de prudence pour le retour en voiture. Comme lors de la Sainté Lyon, reprendre le volant à la fin de l'épreuve est un pari risqué: la fatigue nerveuse et physique tombent soudainement.
Mon retour de 50km m'a imposé trois micro siestes pour ne pas prendre de gros risques. Je vous conseille de ne pas prendre cette contrainte logistique à la légère lors des prochains défis.

Voir le profil de l'utilisateur

159 Re: [SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT le Mar 28 Juin - 22:16

C'est pas faux. Je me suis pris aussi un méchant coup de barre sur le retour. Je me suis fait peur plusieurs fois. Si c'était à refaire, je demanderai à ma moitié de venir me chercher.

Voir le profil de l'utilisateur

160 Re: [SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT le Mer 29 Juin - 7:35

g'ringo

avatar
Admin
Oui, très bonnes remarques à méditer.


_________________
Bon à rien, prêt à tout.
Voir le profil de l'utilisateur

161 Re: [SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT le Mer 29 Juin - 8:26

Bravo à tous et merci pour ces CR.  sunny
PS: finir le tour par une remontée de l'Ondenon, c'est du sadisme.

Voir le profil de l'utilisateur

162 Re: [SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT le Mer 29 Juin - 11:26

même du masochisme++ affraid

Voir le profil de l'utilisateur

163 Re: [SAM 25 JUIN] TOUR DU PILAT le Mer 29 Juin - 13:12

g'ringo

avatar
Admin
Yann a écrit:Bravo à tous et merci pour ces CR.  sunny
PS: finir le tour par une remontée de l'Ondenon, c'est du sadisme.
J'avoue.


_________________
Bon à rien, prêt à tout.
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 7 sur 7]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum