ALL MOUNTAIN FOREZ BAND

Collectif de passionnés de VTT de la région de Saint Etienne


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'épreuve Ultime: la Géobike 6 et 7 octobre

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 3]

g'ringo

avatar
Admin
C'est l'objectif de l'année pour ma pomme. Un petit Everest à gravir.
Voici la description par l'organisateur:

le WE du 6 et 7 octobre
Départ au Rozier (48) le 6 à 9h30 ; arrivée dans le temps imparti de 30h
max.
Programme XC engagé avec 245km sur la traces et environ 6000m D+
Eau à dispo dans les villages et 2 refuges à disposition à 110km et
160km, pour récupérer des sacs d'assistance déposé par l'orga. Pas de
lits, mais possibilité de repos.
Pas de balisage, trace GPS envoyée la semaine précédente.
Pas de ravitos, pas de recup en cas d'abandon, pas de panier garni, ni
de tshirt.
Équipement mini : GPS, tel mob (orange ou SFR) pour localisation par SMS
ou balise SPOT, couverture de survie et trousse de secours mini, carte
du massif au 100k, nécessaire de réparation et vélo IM-PEC-CABLE.
Nous pouvons vous prêter un GPS à des équipes de 2 ou 3 pilotes.
Inscription par mail : nom, prénom, certif médical ou licence, ville,
VTT, GPS ou non, frais d'engagement : 38€ / pilote.


_________________
Bon à rien, prêt à tout.
Voir le profil de l'utilisateur
2013 sera l'année d'une nouvelle génération d'épreuve dans les Monts du lyonnais.
Petites natures s'abstenir. Départ de Marcenod à l'aube. Direction donné par couteau de Rahan sur galet. Pas de GPS, pas de cartes, pas de balisage. Retour demandé 42 heures plus tard au lieu de départ pour un verre de grenadine et une bonne claque amicale entres les omoplates. Inscription par virement bancaire sur compte au bahamas clown .

Voir le profil de l'utilisateur

g'ringo

avatar
Admin
En complément à cette épreuve sera proposé un stage de préparation.

Il consistera à faire une semaine de "Jeûne et travaux de bricolage divers" à Ze véloshop.

Afin d'aider les participants à se libérer des contingences matérielles, une somme forfaitaire sera récoltée le premier jour en numéraire.

Ensuite seront exposés les exercices proposés pendant la semaine (nettoyage, peintures, rangement, inventaire, collage de rustines etc...), dont le but unique sera de transformer le moindre vététiste débutant en un monument de volonté et d'abnégation digne d'un finisher d'une multi-transvésubienne.



_________________
Bon à rien, prêt à tout.
Voir le profil de l'utilisateur

Fouilla

avatar
Admin
Je prépare le nécessaire pour les virement sur le compte au Bahamas !

Voir le profil de l'utilisateur

g'ringo

avatar
Admin
Pour ceux que cela intéresse, je mettrai ici mon petit journal de préparation à la géobike.
Premier épisode:

Hier, l'ouverture de la rando de Veauche fut l'occasion d'un test de grosse sortie sans sommeil.
J'ai déjà roulé sur route ou sur petite sortie de VTT sans sommeil, mais jamais en longue sortie de VTT. (Ah si, le lendemain de la soirée de conclusion avec ma chérie, mais le moral était modifié ce jour-là Very Happy )

Avec une petite heure de sommeil entre 3H30 et 4H30 pour ma part, nous voilà partis avec Raph et Jean-gui, à 5H30, pour vérifier le balisage du 70km.
Après environ 15 km, mon corps de roue libre lâche. Plus possible de rouler. Mes compères continuent, et après quelques minutes de réflexion, je réalise que je suis près de ma maison. En triturant le corps de roue libre, j'arrive à la faire accrocher jusqu'à chez moi, récupère une roue, change la cassette (en repoussant mon chat qui m'embête) et me lance dans la poursuite de Raph et Jean Gui. Ce dernier a bifurqué sur le 45, je finis par retrouver Raph (ralenti par la reprise du balisage) et nous roulons ensemble jusqu'à la fin.
Le parcours type "montagnes russes" est rendu bien difficile par la boue et la végétation très abondante qui donne un très mauvais rendement.

Bilan du test: rouler avec très peu de sommeil fait mal aux jambes (limite crampes), fatigue énormément le coeur, et rend la concentration difficile.
J'essaierai de dormir plusieurs fois par tranche d'environ 1h00, au gré du besoin du corps et du cerveau.
Lors de mes transvésubiennes, j'avais fait des micro-pauses de quelques minutes, allongé et yeux fermés, pour relâcher complètement le corps et le système nerveux. Ce sera la même idée, mais en plus long.
Pour la Géobike, j'hésitais sur le choix du vélo, le parcours étant assez roulant. je partirai avec mon vélo à grand débattement, ce qui corrigera les erreurs de pilotage dues à la fatigue et donnera du confort.

Suite au prochain épisode...


_________________
Bon à rien, prêt à tout.
Voir le profil de l'utilisateur
Leçon n°1 de ce début de préparation : prendre une roue arrière dans son sac What a Face

Voir le profil de l'utilisateur
Je me disais bien qu'il devait y avoir un truc pour que je te rattrape en partant plus de 2 h apres toi...même en bifurquant sur le 45 et toi sur le 70...

Voir le profil de l'utilisateur
Fred a écrit:Leçon n°1 de ce début de préparation : prendre une roue arrière dans son sac What a Face

Non non le guerrier le vrai le ferrait en fixi Very Happy Very Happy Very Happy avec des roues pleine poud limiter les pannes ... Very Happy Very Happy Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

g'ringo

avatar
Admin
Suite de la préparation, pour ceux que cela intéresse:

Après quelques semaines de pause de vélo, il est temps de se remettre à rouler.
Je suis parti pour deux jours en VTT-bivouac sur les Monts du Forez. Une première pour moi.
Départ de la maison, direction St Genest Lerpt, vallée du Grangeant, traversée du barrage.
Je rejoins l'ancienne voie ferrée qui relie St Marcellin à Estivareilles. Petite pause café sympathique et discussion au bar du village à Luriecq.
A Estivareilles, je quitte la voie ferrée et récupère le GR3 qui m'amène aux crêtes des Monts du Forez.
Ascension au village de Montarcher que j'aime beaucoup.
Je suis complètement cramé par la chaleur et le manque d'entrainement. Pas assez hydraté, j'ai 2 grosses douleurs tendineuses dans les genoux.
Pas grave, j'ai souvent ce type de douleurs quand je change de rythme d'entraînement.
Je continue et arrive au col de Baracuchet.
Pas bien bien lucide, je gère mal ma quantité d'eau, et me retrouve sur les hautes chaumes sans suffisamment d'eau pour passer la nuit. J'espérais trouver facilement un ruisseau là-haut, mais on est mi-aôut...

Je me stoppe pour réfléchir, me rappelle d'un gros ruisseau où je suis sûr de trouver de l'eau, le ruisseau de Chorsin.
Je me dirige vers celui-ci, et là, miracle, au milieu d'un pré, un bachat et un robinet me font signe.
Fébrile, j'ouvre celui-ci, et...l'eau coule!!! Joie intérieure immense. Ce genre de situation inconfortable nous offre des bonheurs d'une simplicité désarmante.

Il est 19H30, je roule depuis 10 heures, j'ai fait 100km...
Je balance tout le barda à terre, et me lance dans la préparation du repas. La salle à manger avec vue sur Pierre-sur-haute est plutôt pas mal.
Pendant la cuisson des pâtes, la salle de bain, pas très intimiste, m'offre une initiation aux plaisirs du naturisme (avec seulement des vaches pour spectatrices, je démarre progressivement dans la pratique de ce nouveau hobby).

En bon citoyen bivouaqueur respectueux des règles, j'attends le coucher de soleil pour planter la tente. Installé sous la toile, je relis le plus petit livre que j'ai trouvé dans ma mini bibliothèque d'inculte: "Un bon chanteur mort" de Dominique A.

Ambiance, ambiance: La mélodie des mots posés sur le silence envoûtant des hautes-chaumes est incroyablement apaisante.

Petit pipi pieds nus dans l'herbe recouverte de rosée, les yeux rivés sur la voûte céleste et puis dodo....

6H00 Réveil, café devant le lever de soleil, rassemblement du paquetage et hop, en selle!!!
AïeAïeAîe, les tendons des genoux n'ont vraiment pas apprécié la grosse journée d'hier. Pas possible de faire le tracé prévu. Je coupe au plus court pour rentrer. La décision s'avère bonne, il commence vite à faire chaud, mon génome de ch'ti n'aime pas le soleil brûlant.
Descente sur Montbrison, traversée de la plaine, remontée sur Saint Héand, j'arrive péniblement à la maison à 13H00 et mange tout ce que je trouve (c'est plutôt bon signe ça Very Happy )

Bilan:
- va falloir rouler pour chauffer les tendons
- même après 23 ans de VTT, faut que j'apprenne à boire...
- Le VTT-bivouac, c'est d'la balle, mais faut réfléchir un peu...
- C'est confirmé, le plus beau cadeau d'anniversaire qu'on puisse me faire, c'est une jasserie...


_________________
Bon à rien, prêt à tout.
Voir le profil de l'utilisateur
super CR!

Je connaissais déjà l'histoire mais la lire c'est vraiment une autre dimension.

Si tu trouves une jasserie tu peux compter sur moi comme copropriétaire (et donc coinvestisseur) Wink

Voir le profil de l'utilisateur
j aime lol!

Voir le profil de l'utilisateur

g'ringo

avatar
Admin
nicolas3334 a écrit:
Si tu trouves une jasserie tu peux compter sur moi comme copropriétaire (et donc coinvestisseur) Wink

On "n'investit" pas dans une jasserie, on préserve un patrimoine, on bichonne un joyau, on est un passeur de tradition, on perpétue des valeurs, on...je vais me coucher...


_________________
Bon à rien, prêt à tout.
Voir le profil de l'utilisateur

13 bons mots le Lun 20 Aoû - 20:47

Ze Magic Boss a écrit:
nicolas3334 a écrit:
Si tu trouves une jasserie tu peux compter sur moi comme copropriétaire (et donc coinvestisseur) Wink

On "n'investit" pas dans une jasserie, on préserve un patrimoine, on bichonne un joyau, on est un passeur de tradition, on perpétue des valeurs, on...je vais me coucher...

hou la la !!! comme c'est bien dit !

Voir le profil de l'utilisateur http://www.magvtt.fr
A quand une page mensuelle dans Vélovert Mag: ca leur ferait du bien un peu de poésie comtemplative à ces brutos. alien

Voir le profil de l'utilisateur
Essai nocturne:
j'ai roulé 30 min hier dans du cassant.

Conclusion: la nuit, on ne voit pas grand chose Laughing
Beaucoup de chocs imprévus, de creux non repérés...
Un vélo à géométrie stable serait idéal.

On a du mal à évaluer sa vitesse, comme en course à pied.
On confond la terre meuble avec les grandes flaques Suspect

... Et il ne faut pas avoir peur du noir... pale


Agréablement surpris par mes vieilles lampes halogène! mais les piles étaient neuves.

la frontale est indispensable: on éclaire où on veut(shifters,...), on peut anticiper les virages...

Celle de guidon est plus reposante sur plat mais dans le serré, elle n'éclaire que les alentours.

Je me demande si j'investis. peut-être une cyclops RXP permettant le Lithium pour résister au froid.

Ma lampe de cintre n'est pas puissante mais avec du lithium, ça devrait éviter les gros investissements. Laughing

A+
jp

Voir le profil de l'utilisateur
Salut

C est un grand malade ce jp, vu de me propre yeux, s entrainé avec le sac a dos plein ,c est le top , mais ce guerrier s amuse a deplacer de gros rocher ... Pour s alourdir un peu ....

Vous etes des grands malades ... Lol

Voir le profil de l'utilisateur
Au contraire, c'est très malin. En effet, en faisant la géobike en 10h, cela permet d'éviter de rouler la nuit et de se passer du matos d'éclairage.
Quand on va lui enlever les paftons du sac, notre jp va partir comme une mobilette.
A 20h, la Géobike, c'est torché. Si, si, je vous jure ....

Voir le profil de l'utilisateur
Au contraire, c'est très malin. En effet, en faisant la géobike en 10h, cela permet d'éviter de rouler la nuit et de se passer du matos d'éclairage.

Trop tard, j'ai acheté une Nao king

Quand on va lui enlever les paftons du sac, notre jp va partir comme une mobilette.

Je me souviens ne pas pouvoir te suivre alors que tu trainais la meule, sur la transforezienne Embarassed

Ton excès de modestie est à tout ton honneur, cher Fred; c'est le signe des Grands champions Cool
Laughing

Voir le profil de l'utilisateur

g'ringo

avatar
Admin
Bon, bé y'a Jean Valjean qui mets la pression.
N'ayant plus le temps de m'inscrire à un stage commando, je reste sur une préparation plus classique, dont je vous livre ici les derniers moments:

"DE MOINS EN MOINS PIRE"

Les dernières semaines n'ont pas été grandioses au niveau de ma pratique du vélo :

-le VTT bivouac du 15 août a été bien sympa à vivre, mais m’a montré que le physique n’était pas au rendez-vous.
-Je me suis fait atomiser par un gugusse lors d’un entraînement sur route, même pas été capable de rester dans sa roue 1 minute. Cela ne m’était jamais arrivé. Gros coup au moral, les années qui passent patati patata…
-Une sortie chez Jean-guy ou j’étais carrément à la rue, physiquement claqué, et techniquement à côté de la plaque. L’impression d’avoir le cerveau d’un côté, et le corps de l’autre, et que les deux ne parvienne pas à communiquer.
-La tansforézienne : pas de plaisir sportif. Pas de sensations physiques, pas à l’aise en descente. (Heureusement, très bon week-end sur le plan humain, avec des retrouvailles très sympathiques des vététistes auvergnats à l’esprit de partage simple et sans esbrouffe ; un Jean-Philippe aux histoires toujours rafraîchissantes, et un Fred transformé par le 29 pouces et à la patate communicative comme jamais.)

Mais, tout n’est pas si noir :

-lundi, le lendemain de la transforézienne, j’ai eu envie de rouler, 1H30 de VTT. Du plaisir.
-Jeudi, séance de force à vélo. Habituellement, je fais ça en vélo de route, mais il y avait du brouillard, et comme j’ai peur des voitures, j’ai fait ça en VTT. Bien concentré, bonne séance.
-Dimanche matin, sortie de vélo de route. 2H15, avec 2 longues montées effectué en puissance maximale aérobie. Assez bonnes sensations, du plaisir dans l’effort. J’ai roulé suffisamment vite pour arriver à temps au marché et acheter le dernier gros pain du gars qui fait du super bon pain.
-Lundi matin, grande sortie de VTT. J’ai fait le parcours de la rando de Veauche (63km, 1900 D+). Parcours difficile car bien casse pattes. Je me suis bien senti dès le départ, bien frais, récupération des efforts de la veille parfaite. A partir de la deuxième heure, la forme est montée crescendo, bonnes sensations musculaires, l’envie d’écraser les pédales, de relancer dans les côtes. En descente, bonne concentration, bonne précision, à l’aise.
Je me suis vraiment fait plaisir sur ce très beau parcours (bravo encore à la traceuse Mag !). J’étais avec mon semi-rigide, vélo très adapté pour ce coin de la Loire.
-Côté matos, j’ai envoyé mon amortisseur en révision (je le trouvais HS), et je vais recevoir le nouveau Magic Link à air. Mon abracadabra va être encore meilleur afin que l’on partage ensemble de grands moments.

BILAN :

Je suis au top pour faire 60km. La géobike, ça n’est jamais que l’enchaînement de 4 parcours de 60km…


_________________
Bon à rien, prêt à tout.
Voir le profil de l'utilisateur
salut

Laughing un Mars et ca repart Laughing

a+
jg

Voir le profil de l'utilisateur
jeanguy a écrit:salut

Laughing un Mars et ca repart Laughing

a+
jg


On se croirait sur le forum de Psychologie Magazine Laughing Laughing Laughing

Voir le profil de l'utilisateur

g'ringo

avatar
Admin
plampougne a écrit:
jeanguy a écrit:salut

Laughing un Mars et ca repart Laughing

a+
jg


On se croirait sur le forum de Psychologie Magazine Laughing Laughing Laughing

Tout cela n'est que du bluff psychologique pour endormir les adversaires... Twisted Evil


_________________
Bon à rien, prêt à tout.
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Magic Boss a écrit:
plampougne a écrit:
jeanguy a écrit:salut

Laughing un Mars et ca repart Laughing

a+
jg


On se croirait sur le forum de Psychologie Magazine Laughing Laughing Laughing

Tout cela n'est que du bluff psychologique pour endormir les adversaires... Twisted Evil


pas de psykonarchie ... mais que la force soit avec vous Laughing

Voir le profil de l'utilisateur
Des news...

Dimanche, belle sortie avec Fred dans le Pilat. sunny
Mon genoux qui avait faibli durant mon tour d'Ecosse en août se réveille... il n'avait pourtant rien dit durant les 100km des Sucs!!!
Mardi, légère tension de celui-ci, je fais 10km cooool le soir, j'ai du mal à les boucler! pale Sad

Hier, genoux enflé, du mal à marcher Rolling Eyes

Demain, je vais voir un médecin du sport, pour connaitre son avis pour la geobike. A mon avis, No No No


Voir le profil de l'utilisateur
Aie aie aie c ewt pas bon .... Le froid fait souvent du bieb voir bcp de bien ... Mais ce n est pas non plus mzgique
Attendons le diag et cool d ici la ...
Aller on croise les doigts ...

Le parcour noir du pilat ... Trop facile ... Tu as du y aller un peu fort amigo ...

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 3]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum