ALL MOUNTAIN FOREZ BAND

Collectif de passionnés de VTT de la région de Saint Etienne


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'épreuve Ultime: la Géobike 6 et 7 octobre

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 3]

Ca doit bien occuper son homme une paire d'heure. Shocked

Voir le profil de l'utilisateur
Trouvé sur le Blog de Salamandre : L’efficacité du fat m’a permis de rattraper tous les concurrents dans le secteur technique de la fin du Larzac et surtout des Gorges de la Vis. Tous, sauf un : Guillaume, tenancier passionné du magasin Zeveloshop à la Fouillouse (42), où il distille ses conseils avisés de pratiquant chevronné. Guillaume est tout simplement arrivé une heure avant tout le monde au refuge de la mi-course où il a attendu bon nombre des autres participants ! J'ai eu la chance de repartir en sa compagnie mais il a dû m’attendre quelquefois, notamment dans les ascensions trop raides pour le développement de mon vélo et mon état de fatigue. Et c’est au lever du jour après avoir tout donné dans le sentier valléen des gorges du Tarn pour boucler avant 8H (perdu : 8H01 !) que nous avons rallié l’arrivée, les premiers, bien que la Géobike ne soit pas à proprement parler, une compétition.

Respect.

Voir le profil de l'utilisateur

g'ringo

avatar
Admin
Petite image de l'arrivée.
Frais comme un gardon not'JP:




_________________
Bon à rien, prêt à tout.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierduvelo42.com
et toi alors , fait pas ton timide , met en Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

g'ringo

avatar
Admin
Ze Magic Boss a écrit:Suite de la préparation, pour ceux que cela intéresse:

Après quelques semaines de pause de vélo, il est temps de se remettre à rouler.
Je suis parti pour deux jours en VTT-bivouac sur les Monts du Forez. Une première pour moi.
Départ de la maison, direction St Genest Lerpt, vallée du Grangeant, traversée du barrage.
Je rejoins l'ancienne voie ferrée qui relie St Marcellin à Estivareilles. Petite pause café sympathique et discussion au bar du village à Luriecq.
A Estivareilles, je quitte la voie ferrée et récupère le GR3 qui m'amène aux crêtes des Monts du Forez.
Ascension au village de Montarcher que j'aime beaucoup.
Je suis complètement cramé par la chaleur et le manque d'entrainement. Pas assez hydraté, j'ai 2 grosses douleurs tendineuses dans les genoux.
Pas grave, j'ai souvent ce type de douleurs quand je change de rythme d'entraînement.
Je continue et arrive au col de Baracuchet.
Pas bien bien lucide, je gère mal ma quantité d'eau, et me retrouve sur les hautes chaumes sans suffisamment d'eau pour passer la nuit. J'espérais trouver facilement un ruisseau là-haut, mais on est mi-aôut...

Je me stoppe pour réfléchir, me rappelle d'un gros ruisseau où je suis sûr de trouver de l'eau, le ruisseau de Chorsin.
Je me dirige vers celui-ci, et là, miracle, au milieu d'un pré, un bachat et un robinet me font signe.
Fébrile, j'ouvre celui-ci, et...l'eau coule!!! Joie intérieure immense. Ce genre de situation inconfortable nous offre des bonheurs d'une simplicité désarmante.

Il est 19H30, je roule depuis 10 heures, j'ai fait 100km...
Je balance tout le barda à terre, et me lance dans la préparation du repas. La salle à manger avec vue sur Pierre-sur-haute est plutôt pas mal.
Pendant la cuisson des pâtes, la salle de bain, pas très intimiste, m'offre une initiation aux plaisirs du naturisme (avec seulement des vaches pour spectatrices, je démarre progressivement dans la pratique de ce nouveau hobby).

En bon citoyen bivouaqueur respectueux des règles, j'attends le coucher de soleil pour planter la tente. Installé sous la toile, je relis le plus petit livre que j'ai trouvé dans ma mini bibliothèque d'inculte: "Un bon chanteur mort" de Dominique A.

Ambiance, ambiance: La mélodie des mots posés sur le silence envoûtant des hautes-chaumes est incroyablement apaisante.

Petit pipi pieds nus dans l'herbe recouverte de rosée, les yeux rivés sur la voûte céleste et puis dodo....

6H00 Réveil, café devant le lever de soleil, rassemblement du paquetage et hop, en selle!!!
AïeAïeAîe, les tendons des genoux n'ont vraiment pas apprécié la grosse journée d'hier. Pas possible de faire le tracé prévu. Je coupe au plus court pour rentrer. La décision s'avère bonne, il commence vite à faire chaud, mon génome de ch'ti n'aime pas le soleil brûlant.
Descente sur Montbrison, traversée de la plaine, remontée sur Saint Héand, j'arrive péniblement à la maison à 13H00 et mange tout ce que je trouve (c'est plutôt bon signe ça Very Happy )

Bilan:
- va falloir rouler pour chauffer les tendons
- même après 23 ans de VTT, faut que j'apprenne à boire...
- Le VTT-bivouac, c'est d'la balle, mais faut réfléchir un peu...
- C'est confirmé, le plus beau cadeau d'anniversaire qu'on puisse me faire, c'est une jasserie...


j'ai retrouvé le cable qui permet à mon téléphone de se vider de ses photos, voici 2 p'tites images souvenirs, avec le bazar transporté dans le sac.




_________________
Bon à rien, prêt à tout.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierduvelo42.com
c est bon ca !!!!

Voir le profil de l'utilisateur

g'ringo

avatar
Admin
plampougne a écrit:
10jours avant, suite à l'enflement de mon genoux, j'avais bien entamé mon deuil de la Geobike. La surprenante bienveillance du médecin m'a autorisé à tenter ma chance. Il a fallu donc s'y remettre dedans. Bien qu'heureux de pouvoir être sur la ligne de départ, je manquait certainement de galvanisation pour bien affronter l'épreuve.

Les genoux, finalement, suffisait de ne pas forcer et ça le faisait. Mais quand ils se sont réveillés, gros doute; je me disais "olala si ça s'aggrave et que tu insistes, tu va te bousiller et pas faire de vélo jusqu'à 2014"
Dommage, j'aurais bien aimé passer plus en force certains passages techniques...
L'estomac, par contre, m'a usé très vite mon mental de mousse.
Au 120Km des Mts d'Arrée, c'était pareil. Km100, je ne mangeais plus et j'ai fini vidé. Sauf que là, il fallait contiuer...

Ce n'est pas une aventure très difficile, elle se fait à l'envie.

J'ai hâte de la refaire, mais en une traite pour mieux apprécier la durée. Car vue la grosse mat' que j'ai fait, j'ai l'impression d'avoir plutôt fait un bon raid sur 2 jours Laughing

proposons à notre ministre de la santé le remboursement de la géobike. Soigner l'esprit, c'est pas cher, et ça soigne beaucoup de maux Very Happy


_________________
Bon à rien, prêt à tout.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierduvelo42.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum